lundi 31 janvier 2011

Sultan Achmet, Victor Hugo

Robert Henri (1865-1929), Dancer of Delhi 1916
***
A Juana la grenadine,
Qui toujours chante et badine,
Sultan Achmet dit un jour :
- Je donnerais sans retour
Mon royaume pour Médine,
Médine pour ton amour.

- Fais-toi chrétien, roi sublime !
Car il est illégitime,
Le plaisir qu'on a cherché
Aux bras d'un turc débauché.
J'aurais peur de faire un crime.
C'est bien assez du péché.

- Par ces perles dont la chaîne
Rehausse, ô ma souveraine,
Ton cou blanc comme le lait,
Je ferai ce qui te plaît,
Si tu veux bien que je prenne
Ton collier pour chapelet.

Victor Hugo, Extrait de Les Orientales

samedi 29 janvier 2011

vendredi 28 janvier 2011

L'amour de la musique

Henry Holiday (1839-1927), Music
***
« L'amour de la musique mène toujours à la musique de l'amour... »
Jacques Prévert, Extrait de Choses et autres

jeudi 27 janvier 2011

Les accroche-coeurs, Théophile Gautier

Toulouse-Lautrec (1864-1901), Fille à l'accroche-coeur
***
Ravivant les langueurs nacrées
De tes yeux battus et vainqueurs,
En mèches de parfum lustrées
Se courbent deux accroche-coeurs.

A voir s'arrondir sur tes joues
Leurs orbes tournés par tes doigts,
On dirait les petites roues
Du char de Mab fait d'une noix ;

Ou l'arc de l'Amour dont les pointes,
Pour une flèche à décocher,
En cercle d'or se sont rejointes
A la tempe du jeune archer.

Pourtant un scrupule me trouble,
Je n'ai qu'un coeur, alors pourquoi,
Coquette, un accroche-coeur double ?
Qui donc y pends-tu près de moi ?

Théophile Gautier

Titian's Sacra Conversazione: The Madonna and Child with Saints Luke and Catherine of Alexandria

Titian's Sacra Conversazione: The Madonna and Child with Saints Luke and Catherine of Alexandria.
***
Jeudi 27 janvier 2011
Vente aux enchères:
"Important Old Master Paintings & Sculpture"
dont
Une œuvre magistrale de Titien (1485-1576),
estimée entre $ 15 millions et $ 20 millions.
 
 
Restée à l’abri des regards depuis une trentaine d’année, cette "Conversation sacrée : Madone et Enfant avec saint Luc et sainte Catherine d’Alexandrie" est une des œuvres majeures du maître vénitien.

Peint vers 1560, ce tableau témoigne de la maturité du peintre, par la profondeur des couleurs, par sa composition et par le mouvement des personnages. Jésus y est montré comme un enfant bien vivant, qui s’échappe des bras de la Vierge pour attraper sainte Catherine.

Le génie de Titien s’exprime également dans le traitement de la couleur des habits de la Madone, qui renvoit aux nuances du ciel, et du paysage baigné de tons chaleureux.

Depuis sa création, cette Conversation sacrée n’a changé que cinq fois de mains et est restée en Europe. Les œuvres de Titien sont extrêmement rares sur le marché : la dernière en date, Vénus et Adonis, a été acquise en 1991 par le J. Paul Getty Museum de Los Angeles. Source: Connaissance des ARTS

mercredi 26 janvier 2011

Paolo Conte décoré de la médaille d'honneur de la ville de Paris

Paolo Conte, ©Henri Garat / Mairie de Paris
***
Paolo Conte décoré de la médaille d'honneur de la ville de Paris

A 74 ans, Paolo Conte a une longue histoire d’amour avec la France : depuis son premier grand succès, l’album "Paris milonga" et sa fameuse chanson "Via con me", ce crooner au timbre éraillé est célébré chez nous pour son mélange de blues, de jazz et de cabaret.

Alors qu’il est de retour en France pour une série de concerts dédiés à la sortie de son dernier album, "Nelson", Paolo Conte a été honoré le mardi 25 janvier de la médaille de Vermeil de la Ville de Paris. Après un discours émouvant de Christophe Girard, adjoint chargé de la Culture, Paolo Conte a remercié « ses premiers ambassadeurs », ceux qui lui ont permis de connaître le succès en France, dont notamment l'humouriste Pierre Desproges. Mairie de Paris

Albert Henry Collings, Portraits

Albert Henry Collings (1868-1947), Blue and Gold Dress
Portrait of a Lady
Looking in the Mirror

Musée d'Angers, retour d'oeuvres volées

Ciro Ferri, La Chasteté de Joseph
***

Philippe Auguste Hennequin, Tête de jeune homme

 Il est rare qu’un musée évoque les vols dont il a été victime. Il s’agit là de montrer que, si les négligences, les actes de malveillance ont été par le passé préjudiciables aux collections des musées d’Angers, le travail de récolement des collections et de recherche des œuvres disparues a porté ses fruits, et peut-être aussi la chance.

En 1999, un tableau de la collection Livois, La Chasteté de Joseph de Ciro Ferri, a été retrouvé alors qu’il était proposé aux enchères à Evreux. Une personne ayant travaillé au musée dans les années 1960-1970 aurait commis des vols importants dans les collections des musées d’Angers, vendant le fruit de ses méfaits à des marchands.

De cette provenance, deux dessins de Lancelot-Théodore Turpin de Crissé ont pu être récupérés, l’un au musée Dobrée à Nantes, l’autre à la National Gallery de Washington. D’autres sont encore recelés par d’importantes institutions françaises ou anglaises.

De cette même provenance, le musée du Louvre a restitué au musée un tableau de A. Fr. Caminade, Portrait de la duchesse d’Angoulême, et un dessin du maître du retable de Landauer, Le Christ entre deux larrons.

Autre cas de vol, un tableau de Philippe Auguste Hennequin, Tête de jeune homme, fragment d’un tableau emblématique des années révolutionnaires, Le triomphe du peuple français au 10 août (1799). L’œuvre, mise en dépôt au palais de Justice d’Angers en 1951, est déclarée disparue à la suite d’un incendie en 1979. Mais en 2006, elle est retrouvée par un conservateur du musée de Versailles chez un expert parisien. Ainsi ce fragment disparu, prétendument brûlé, avait en fait été emporté par un fonctionnaire travaillant dans cette administration à l’époque. Ce sont ses héritiers qui, ignorant le vol, ont souhaité le faire estimer et ce faisant ont ainsi permis au musée des Beaux-arts de retrouver cette œuvre, après des démarches auprès de l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels.

Enfin, un tableau de Francken II, L’Automne, a été dérobé en 1997 par le tristement célèbre voleur de tableaux, Stéphane Breitwieser qui a sévi dans de nombreux musées français et étrangers. Son amour immodéré pour l’art, notamment les peintres flamands, l’a en effet poussé durant 7 années à voler plus de 230 œuvres d’art à travers toute l’Europe, dérobant les trésors des musées, châteaux, salles de vente et même des églises.

Au moment de son arrestation en 2001, sa mère a jeté les tableaux dans un canal, dont L’Automne, qui a été repêché avant d’être restitué au musée. Restauré depuis, il est à nouveau exposé au musée des Beaux-Arts depuis quelques semaines. Musée d'Angers


Frans Francken II 1578-1628 et Abraham Govaerts 1669-1720, L’Automne
*

mardi 25 janvier 2011

Un voyage dans la vie après la mort, The British Museum

Le roi Heribor et la reine Nodjmet vénérant Osiris, détail du Livre des morts de Nodjmet,
vers 1050 av. J.-C. (©the Trustees of the British Museum).
***
Un voyage dans la vie après la mort:
 Le Livre des Morts de l’Egypte antique
du 4 novembre 2010 au 6 mars 2011
 
La grande exposition d’automne du British Museum nous présente les croyances de l’Egypte antique liées à la vie après la mort. « Un voyage dans la vie après la mort : le Livre des Morts de l’Egypte antique » expose les pièces issues de la collection sans équivalent de papyrus de Livre des Morts du British Museum, d’une grande richesse aussi bien textuelle que visuelle.

Le « Livre », qui fut d’usage pendant plus de 1500 ans, entre 1600 av. J.-C. et 100 ap. J.- C., n’est pas un texte unique, mais une compilation d’incantations destinées à doter le défunt de tout le savoir et le pouvoir nécessaires, pour le guider sans encombre à travers les dangers de l’au-delà et lui assurer ensuite la vie éternelle. Connaissance des Arts
 
Masque funéraire en or d’un haut dignitaire avec une formule inscrite sur le bandeau,
1er siècle av. J.-C. (©the Trustees of the British Museum).
*
Représentation du rituel de l’ouverture de la bouche. détail du Livre des morts de Hunefer,
vers 1280 av. J.-C. (©the Trustees of the British Museum).
*
Représentation symbolique du soleil levant, détail du Livre des morts de Nodjmet,
vers 1050 av. J.-C. (©the Trustees of the British Museum).

Tête de faune, Arthur Rimbaud

Pierre Paul Rubens (1577-1640), Two Satyrs
***
Dans la feuillée, écrin vert taché d'or,
Dans la feuillée incertaine et fleurie
De fleurs splendides où le baiser dort,
Vif et crevant l'exquise broderie,

Un faune effaré montre ses deux yeux
Et mord les fleurs rouges de ses dents blanches.
Brunie et sanglante ainsi qu'un vin vieux,
Sa lèvre éclate en rires sous les branches.

Et quand il a fui - tel qu'un écureuil -
Son rire tremble encore à chaque feuille,
Et l'on voit épeuré par un bouvreuil
Le Baiser d'or du Bois, qui se recueille.

Arthur Rimbaud

samedi 22 janvier 2011

Bon week-end!

Guillaume Seignac (1870-1924), Pierrot’s embrace
*°*°*
Je vous souhaite un excellent week-end!

jeudi 20 janvier 2011

Les Années 1990-2000. Histoire idéale de la mode contemporaine

Sybilla, prêt-à-porter, automne/hiver 2000 © Juan Gatti
***
Les Années 1990-2000.
Histoire idéale de la mode contemporaine vol. II
du 25 novembre 2010 au 8 mai 2011
*
L’exposition « Histoire idéale de la mode contemporaine » se poursuit avec le second volet consacré aux années 1990-2000. Cent cinquante modèles sélectionnés parmi les collections les plus emblématiques retranscrivent l’univers des créateurs qui ont contribué à ces mouvements de mode par leur démarche, leur recherche stylistique et par leur relation avec la profession ; mélange subtil et parfois violent d’artisanat et d’industrie. Répartis en plusieurs « écoles », belge, anglaise, urbaine et minimaliste, de la haute couture ou indépendante, chaque créateur dévoile sa passion et son savoir-faire. Qu’il ait cherché à rendre hommage à son prédécesseur ou qu’il ait intégré la position de chef de file d’un courant en devenir, le créateur s’affirme au travers de défilés à chaque saison plus travaillés.

Christian Dior par John Galliano, haute couture,
automne/hiver 2005-2006 © Guy Marineau
Jean Paul Gaultier, haute couture, printemps/été 1997
 © Guy Marineau
*

Adeline André, Azzedine Alaïa, Balenciaga par Nicolas Ghesquière, Chanel par Karl Lagerfeld, Christian Lacroix, Hussein Chalayan, Jean Paul Gaultier, Christian Dior par John Galliano, John Galliano, Junya Watanabe, Lanvin par Claude Montana, Lanvin par Alber Elbaz, Maison Martin Margiela, Martine Sitbon, Comme des garçons, Dolce & Gabbana, Dries Van Noten, E2, Gucci par Tom Ford, Véronique Branquinho, Véronique Leroy, Viktor & Rolf, Helmut Lang, Vivienne Westwood, Prada, Yohji Yamamoto, Ann Demeulemeester, Alexander McQueen, Issey Miyake, Sybilla.

mercredi 19 janvier 2011

Intérieur, Paul Verlaine

Jean Auguste Dominique Ingres (1780- 1867), A Sleeping Odalisque; Etude d'après la Dormeuse de Naples
*°*°*

A grands plis sombres une ample tapisserie
De haute lice, avec emphase descendrait
Le long des quatre murs immenses d'un retrait
Mystérieux où l'ombre au luxe se marie.

Les meubles vieux, d'étoffe éclatante flétrie,
Le lit entr'aperçu vague comme un regret,
Tout aurait l'attitude et l'âge du secret,
Et l'esprit se perdrait en quelque allégorie.

Ni livres, ni tableaux, ni fleurs, ni clavecins ;
Seule, à travers les fonds obscurs, sur des coussins,
Une apparition bleue et blanche de femme

Tristement sourirait - inquiétant témoin -
Au lent écho d'un chant lointain d'épithalame,
Dans une obsession de musc et de benjoin.

Paul Verlaine

Cranach et son temps, Musée du Luxembourg

Lucas Cranach, Portrait de jeune femme au chapeau rouge, huile sur panneau, 40 x 27 cm,
Collection particulière (©Courtesy Galerie De Jonckheere, Paris)
***
Cranach et son temps
du 9 février au 23 mai 2011

L’exposition – la première en France qui lui est consacrée – présente un artiste majeur de la Renaissance germanique, Lucas Cranach (vers 1472-1553) et fait découvrir ses œuvres d’une élégance raffinée, ses nombreux portraits et ses figures féminines d’une grande sensualité.

Elle permet de comprendre la place de Lucas Cranach dans l’histoire de l’art et son implication dans la société de son temps, touchée alors par de profonds bouleversements politiques et religieux. Une occasion exceptionnelle d’apprécier l’authenticité et l’originalité de ses peintures, dessins et gravures, son travail d’atelier mais aussi les liens étroits qui l’unissaient à ses contemporains européens, et notamment Martin Luther, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas.

Une exposition organisée par la Rmn, en collaboration avec Bozar qui a conçu et présenté sa première étape au Palais des Beaux-arts de Bruxelles à l'automne 2010.


***
Lucas Cranach, Allégorie de la justice,1537, panneau, 74 x 52 cm (©Collection privée)
*
Lucas Cranach, Adam et Eve, vers 1510, tempera et huile sur bois, 58 x 44 cm
Varsovie (©Museum Narodowe w Warzawie)
*
Lucas Cranach, Les Trois Grâces, 1531, huile sur bois, 37 x 24,2 cm
(©2010 musée du Louvre / Angèle Dequier).
*
Lucas Cranach, Le martyre de sainte Catherine, vers 1508-1509, huile sur panneau de bois
112 x 95 cm, Budapest (©Budapest, église réformée, collection Ráday)
*
 Lucas Cranach, Hercule chez Omphale, 1537, huile sur bois, 120 x 84 cm,
Toulouse, Fondation Bemberg (©Fondation Bemberg)
*

mardi 18 janvier 2011

Gerda Wegener (1889-1940), Femmes fatales

 Gerda Wegener (1885-1940), Primavera
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
                                        The Dancer                                                 Lili Elbe
 *
 *
Gerda Wegener (15 mars 1889-28 juillet 1940), est une portraitiste, peintre de genre, dessinatrice et illustratrice franco-danoise.

Originaire d'une famille française émigrée au Danemark au XVIIIe siècle. Épouse d'Einar Wegener. Élève de l'École des Beaux-Arts de Copenhague. Elle voyagea en Italie, en Angleterre et en France où elle se fixa à Paris en 1912. Elle a exposé aux Salons d'automne, des Indépendants et des Humoristes. Elle collabora à la Vie Parisienne, à Fantasio, au Rire, à La Baïonnette, etc.

Saint-Valentin - Un amour de gourmandise...

Ladurée « Rouge Madame »
***
La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siècle en Angleterre, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux s'accouplaient (lire entre autres « La Dame à la licorne »). Cette croyance est mentionnée dans les écrits de Geoffrey Chaucer au XIVe siècle. Il était courant durant cette période que les amoureux échangeassent des billets et qu’ils s’appellent chacun leur Valentin. Un de ces billets du XIVe siècle se trouverait à la British Library. Il est probable que nombre de légendes sur la Saint-Valentin aient été inventées pendant cette période. Wikipédia

Arnaud Delmontel « Chou Choux »
*
Arnaud Delmontel « Coeur craquant »
*
Fauchon « Coeur de Rockeur »
 *
Pierre Hermé  « Coeur Elsa »
*
«Trois opérations : Voir, opération de l’œil. Observer, opération de l’esprit. Contempler, opération de l’âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art.» Emile Bernard